Augustin D’OLIVEIRA

  • Études en cours : DEM au CRR de Boulogne-Billancourt
  • Professeur : Xavier Gagnepain
  • Instrument Talents et Violoncelles : un violoncelle de Joël Klépal, depuis avril 2017
  • Mécène : Caisse d’Epargne Normandie

Né à Cherbourg en 1996, Augustin s’intéresse à la musique depuis son plus jeune âge. Il tombe sous de charme du violoncelle à l’âge de 4 ans et commence son apprentissage à 7 ans avec Géraldine Perret-Martynciow au CRC de Cherbourg. Entre 2006 et 2011, il est plusieurs fois lauréat du concours international Le Parnasse (Paris), où il remporte un 2e prix en 2008. À partir de 2012, Augustin participe à une masterclass ou une académie de musique par an.

Après son Baccalauréat Scientifique, il poursuit sur sa lancée et obtient en 2016 son DEM de violoncelle au CRR de Caen avec mention Très bien, dans la classe de
Stéphane André. La même année, il valide le cycle III/1 d’écriture et le module B+ d’analyse du CRR de Caen et est licencié de Musique et Musicologie à l’université de Paris-Sorbonne. Il intègre le CRR de Boulogne-Billancourt à la rentrée 2016 pour préparer les concours.

Très intéressé par la composition et l’arrangement, tant pour les chœurs que pour l’orchestre ou les formations de chambre, Augustin a été assistant bibliothécaire à l’orchestre régional de Normandie : dans ce cadre, il a notamment reconstitué et annoté des parties séparées pour l’orchestre à partir de manuscrits de musique baroque.

  • Ses trois compositeurs préférés
    Bach, Schumann, Ravel
  • Son projet musical
    Poursuivre et approfondir ses découvertes et ses enrichissements musicaux, en particulier en musique de chambre et en musique contemporaine : deux facettes qui sont, pour lui, la source de belles rencontres et de fructueux progrès.
  • Un souvenir musical marquant
    Sa formidable rencontre avec deux membres du quatuor Modigliani, François Kieffer et Loïc Rio, avec qui il a travaillé le quatuor n° 2 de Borodine.
  • Ce que ce violoncelle a changé pour lui
    « La très belle palette de nuances que propose le violoncelle m’a permis de prendre réellement conscience de l’importance des détails de son, d’articulation, de phrasés… que mes professeurs m’expliquaient mais qui me paraissaient, je l’avoue, quelque peu anecdotiques. Je travaille maintenant avec bonheur dans un monde sonore et musical plus riche et plus fin. »