Camille Supéra

  • Études en cours : Master 2 au CNSMD de Lyon
  • Professeur : Anne Gastinel
  • Instrument Talents et Violoncelles : depuis juillet 2015, un violoncelle de François Varcin.
  • Mécène : Caisse d’Epargne Nord France Europe

L’étude du violoncelle commence pour Camille à l’âge de neuf ans au CRR de Douai, avec Catherine Delanoue. L’envie de devenir violoncelliste lui vient quatre ans plus tard, lors d’une master class, et elle poursuit ses études avec Laurent Rannou jusqu’à obtenir en 2009 un premier prix de violoncelle et de musique de chambre, toujours à Douai.
Elle rejoint alors le CRR de Saint-Maur-des-Fossés, où elle étudie entre 2009 et 2012 dans la classe de Nadine Pierre puis de Matthieu Lejeune.
Admise à la rentrée 2012 au CNSMD de Lyon, dans la classe d’Anne Gastinel et d’Édouard Sapey-Triomphe, Camille suit parallèlement un cursus de musique de chambre dans la classe de Yovan Markovitch (Quatuor Danel).

  • Ses trois compositeurs préférés
    Bach, Brahms, Beethoven
  • Son projet musical
    Participer à des projets de musique de chambre et à des concours d’orchestres.
  • Un souvenir musical marquant
    Avoir joué l’octuor de Schubert avec le violoniste Gilles Apap et les solistes de l’orchestre de Lyon, un projet riche musicalement et humainement.
  • Ce que ce violoncelle a changé pour elle
    « La grande qualité sonore de ce violoncelle enrichit mon jeu. Il a du répondant, je peux approfondir ma palette sonore, du fortissimo au piano le plus subtil, ce qui n’est pas vraiment possible sur un instrument d’étude. Quand je joue en orchestre, à Lille ou à l’étranger, mon violoncelle attire la curiosité, on me demande souvent de l’essayer !»