Jean Bauer

Jean Bauer est né à Laval en 1914. Il fait son apprentissage chez Marius Didier à Mattaincourt (1928-1932), près de Mirecourt, et s’installe à Angers en 1941. Dès son arrivée, il s’implique dans la vie culturelle angevine.

Il remporte en 1954 le prix de Liège, avec un quatuor nommé « Le Luth et la Rose », qui le classera parmi les meilleurs luthiers du XXe siècle.

Très impliqué dans l’essor de la lutherie française, il est à l’origine de la création de l’École nationale de lutherie de Mirecourt, aux côtés de grands confrères comme Étienne Vatelot. La classe de 3ème année de l’Ecole de Lutherie de Mirecourt se nomme l’Atelier Jean Bauer.

Président à partir de 1962 de la Société des concerts populaires, il a œuvré pour la création d’un orchestre permanent, le futur Orchestre national des Pays de la Loire (ONPL). De 1963 à 1972, il a présidé le Comité angevin d’action culturelle, qui a permis l’installation à Angers d’une maison de la culture. En 1975, il a lancé une programmation de musique de chambre qui prendra en 1982 le nom de Mardis musicaux.

Jean Bauer a fabriqué 630 instruments joués et appréciés par des professionnels à travers le monde. Il est décédé le 30 mai 2005 à l’âge de 91 ans. La lutherie Bauer est toujours établie à Angers, où son fils Jacques et son petit-fils Timothée se consacrent à la fabrication, la restauration et l’entretien des instruments du quatuor.