JOËL GENIET

  • Études en cours : 1ère année du cycle préparatoire au CRR de Montpellier
  • Professeur : Cyrille Tricoire
  • Instrument Talents et Violoncelles : un violoncelle de Frédéric Chaudière, depuis avril 2018.
  • Mécène : Caisse d’Epargne Languedoc Roussillon

Joël débute le violoncelle à 4 ans et demi avec Laurence Allalah, sur les conseil de Cyrille Tricoire, qui sera son professeur au CRR de Montpellier à partir de septembre 2010.

Il obtient son D.E.M. de formation musicale en juin 2016, année où il remporte également le 1er prix spécial du concours Flame. Après avoir obtenu en 2017 ses DEM de violoncelle et de musique de chambre, tous deux avec mention très bien à l’unanimité avec les félicitations du jury, il remporte le 1er prix au niveau « excellence » du concours Vatelot-Rampal 2018.

Joël s’est produit en duo et en trio avec ses frères au Festival de Vitré en décembre 2014. L’année suivante, Joël a interprété en soliste le concerto de J.C. Bach sous la direction de Denis Comtet avec l’orchestre de l’Université Paul Valéry et du CRR de Montpellier. Il a également été l’invité de l’émission « Jouez jeunesse » sur France Culture en juillet 2016, lors du Festival de Radio France et Montpellier. Joël a participé aux académies musicales de Philippe Muller, Marc Coppey, Pauline Bartissol, Susan Rybicki-Varga et Frans Helmerson.

Crédit photo Eric Durand

  • Ses trois compositeurs préférés
    Bach, Chostakovitch, Beethoven
  • Son projet musical
    Devenir concertiste.
  • Un souvenir musical marquant
    Son premier concert en 2014, où il a joué l’Elégie de Fauré avec son frère Rémi Geniet. Et lorsque Rémi l’a accompagné au concours Flame, où Joël interprétait le 1er mouvement du concerto de Dvořák.
  • Ce que ce violoncelle a changé pour lui
    « Ce que j’ai tout d’abord remarqué, c’est la puissance sonore : là où mon ancien violoncelle saturait, je peux beaucoup plus développer ma sonorité dans les forte. Mais paradoxalement, le plus intéressant n’est pas dans les forte mais dans les piano : la richesse sonore de cet instrument permet d’aller chercher beaucoup plus loin, et cela m’incite à approfondir encore la recherche sonore».