Joseph Hel

Joseph Hel est né à Mazirot, près de Mirecourt, le 8 février 1842. Après sept ans d’apprentissage à Mirecourt, il travaille pendant deux ans chez Sébastien Vuillaume à Paris, puis chez Nicolas Darche à Aix-la-Chapelle. En 1865, il s’établit à Lille et devient un fabricant de violons très renommé dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Joseph Hel est l’inventeur d’un système très ingénieux de chevilles qui permet d’accorder l’instrument sans secousses et d’empêcher la corde de se dérouler. L’accord est ainsi plus facile, plus juste et plus fixe. Ce système a l’avantage de ne rien changer à la forme de la tête.
Ses instruments sont aussi parfaits musicalement qu’esthétiquement. Très proche des musiciens qu’il côtoit au conservatoire de Lille, Joseph Hell définit de nouveaux standards qui seront adoptés et imités par les générations suivantes de luthiers français.

Antoine Vidal écrit en 1889 : « Les instruments de M. Hel sont tous faits de sa main et attestent un ouvrier de premier ordre ; beaux patrons, main-d’œuvre soignée, vernis à l’huile. Excellente sonorité obtenue à l’aide d’un procédé spécial pour vieillir les bois en leur enlevant les principes nuisibles à l’émission du son, sans feu ni acides. » Il liste les plus prestigieuses distinctions obtenues par le luthier à date : médaille d’or à l’Exposition de Lille 1882, diplôme d’honneur à l’Exposition de Saint-Omer 1884, Grande médaille d’or à l’Exposition de Liverpool 1886.

Joseph Hel décède en 1902.

Source :
• La lutherie et les luthiers, Antoine Vidal, Paris, Maison Quantin, 1889, www.luthiers-mirecourt.com, Documentation.
• www.corilon.com