Marc Laberte

L’atelier de lutherie Laberte a été fondé à Mirecourt en 1775 ou 1780.
La généalogie familiale répertorie au XIXe siècle des marchands d’instruments, un facteur d’orgue, des luthiers.
Les deux frères Maurice-Emile (1855-1898) et Auguste Laberte (1849-1929) fondent leur société en 1876, « Laberte-Humbert Frères ». Auguste transforme l’atelier familial en usine avant 1900 et crée un prix d’encouragement pour le métier de luthier.
Son fils, Marc Laberte, né en 1880, devient luthier à son tour. Il fait son apprentissage chez Camille Poirson, dont le propre père a formé Auguste Laberte.

Mais Marc Laberte n’exercera pas en tant qu’artisan. Il développe l’activité, qui est en plein essor au lendemain de la première guerre mondiale, et s’associe à Magnié. L’usine réalise des instruments d’étude en série et exporte une partie de sa production. Magnié, quant à lui, développe la fabrication de phonographes jusqu’en 1940. L’entreprise Laberte et Magnié, dont la marque de fabrique est LFM, emploie 400 personnes en 1927.
Marc Laberte possède aussi un atelier artisanal qui se consacre à la fabrication de beaux instruments fabriqués à l’ancienne, où travaillent des luthiers de renom comme Joseph Aubry, Charles Brugère, Camille Poirson et Georges Apparut.

Entre 1910 et 1935, l’activité de Marc Laberte est récompensée de six Grands Prix décernés lors d’Expositions internationales.

Marc Laberte décède en 1963, la Maison Laberte disparaît en 1972.

Dans le fascicule publicitaire intitulé L’éclat de la lutherie française, édité en 1920 par Marc Laberte, « Maître-Luthier à Mirecourt », Georges Sadler, éditorialiste de L’Impartial de l’Est, parle avec lyrisme des copies d’ancien réalisées par l’atelier Laberte et des lettres reçues de Pablo Casals et André Hekking, disant « leur étonnement et leur ravissement » en jouant sur des copies d’un Joseph Guarnerius de 1713 signées Laberte.

Sources :
• Entretiens de l’ethnologue Hélène Claudot-Hawad avec Cécile Laberte, fille de Marc Laberte, menés entre 1981 et 1993. Sur www.phonothèque.hypotheses.org
• Généalogie Laberte, dans l’Index généalogique de www.luthiers-mirecourt.com
• www.corilon.com
• Wikipedia