Marianne Rouillon

À l’issue de ses études à l’École Nationale de Lutherie de Mirecourt, Marianne Rouillon travaille pendant deux ans dans des ateliers pour apprendre la réparation. Mais, poussée par l’envie de créer, elle s’installe rapidement pour se consacrer à la fabrication des instruments du quatuor, modernes et baroques.
Ses instruments sont inspirés des modèles des luthiers italiens. Elle redessine les moules, cherche des courbes harmonieuses tout en gardant une part de création qui lui est chère.
Installée à Clermont-Ferrand, où elle a trouvé un environnement propice à la création, elle va souvent à la rencontre des musiciens. Elle nourrit ses recherches de sonorité de ces échanges luthiers-musiciens, pour répondre au plus près et au plus juste des besoins des artistes.