Victor Julien-Laferrière

  • Instrument Talents et Violoncelles : un violoncelle Sannino monté en boyaux, depuis mars 2019.
  • Mécène : Simon Prunet-Foch

Formation

Né à Paris en 1990, Victor débute le violoncelle avec René Benedetti puis étudie successivement avec Roland Pidoux au Conservatoire de Paris, Heinrich Schiff à l’Université de Vienne et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzbourg. Parallèlement, il prend part de 2005 à 2011 à l’International Music Academy Switzerland de Seiji Ozawa.

Distinctions et prix les plus récents

  • Soliste de l’année aux Victoires de la musique classique 2018
  • 1er prix au concours Reine Elisabeth – Bruxelles 2017
  • Lauréat du concours international du Printemps de Prague 2012

Activité

Victor Julien-Laferrière se produit notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France, le Brussels Philharmonic, l’Orchestre National de Belgique, le Antwerp Symphony, l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie, le State Hermitage Orchestra de Saint Pétersbourg, l’Orchestre National d’Île-de-France, l’Orchestre Philharmonique du Luxembourg, le Slovak Radio Symphony ou encore le Bogota Philharmonic. Il est par ailleurs l’invité du Théâtre des Champs Elysées, du KKL de Lucerne, de la Tonhalle de Zurich, du Concertgebouw d’Amsterdam, de l’Auditorium du Louvre, de la Cité de la Musique, de la Salle Gaveau à Paris, du Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, de l’opéra de Dijon, de la Phillips Collection à Washington, des festivals du Printemps de Prague, du Mecklenburg-Vorpommern, Olympus à Saint Pétersbourg, de Kuhmo, Gstaad et Deauville, des Folles Journées de Nantes et Tokyo, du festival de Pâques d’Aix-en-Provence, etc.

Artiste associé à la Fondation Singer-Polignac à Paris, Victor a fondé en 2009 le trio Les Esprits, en compagnie d’Adam Laloum et de Mi-Sa Yang, et a enregistré plusieurs disques primés, dont en 2016 un album de sonates, avec Adam Laloum (Diapason d’Or de l’année, “ffff” de Télérama, “Choc” du magazine Classica, sélection des albums de l’année Le Monde).

  • Ses trois compositeurs préférés

Schubert, Mahler, Dutilleux

  • Un souvenir musical marquant

La première fois qu’il a joué sous la direction de Seiji Ozawa au sein de l’ensemble à cordes de son académie. C’était la Sérénade de Tchaikovsky, il avait tout juste 15 ans et a eu l’impression d’une force irrépressible qui prenait possession de lui !

  • Ce que ce violoncelle a changé pour lui

« J’ai été enthousiasmé quand la possibilité s’est présentée, par l’intermédiaire de Talents & Violoncelles, de pouvoir enfin disposer d’un violoncelle en permanence monté boyaux d’une qualité comparable au mien, qui encourage une pratique quotidienne. Il me permet d’explorer du répertoire baroque, mais aussi toute la musique pré-seconde guerre mondiale. »