Charlotte Forget

  • Études en cours : Cycle spécialisé au CRR de Paris
  • Professeur : Juliette Salmona
  • Instrument Talents & Violon’celles : un violoncelle de Charles Coquet, depuis octobre 2020
  • Mécène : Talents & Violon’celles

Charlotte débute le violoncelle en 2012 au conservatoire du 9e arrondissement à Paris (CMA9), elle a alors huit ans. Elle poursuit son apprentissage au CRR de Paris à partir de 2015, d’abord avec Dominique de Williencourt, puis dans la classe de Juliette Salmona.

Après avoir étudié l’orgue pendant cinq ans, Charlotte poursuit avec le clavecin depuis 2018. Elle a fait partie de la Maîtrise de Paris entre 2017 et 2019. Elle pratique depuis plusieurs années la musique ancienne dans les ensembles de Laurence Pottier au CMA9 et joue au sein de l’orchestre des Jeunes du CRR de Paris, sous la direction de Xavier Delette. Parallèlement, Charlotte étudie le clavecin avec Elisabeth Joyé.

Elle a participé aux stages de musique ancienne de Jean-Louis Charbonnier entre 2015 et 2018, et à l’Académie de musique baroque de La Chimera à Saluzzo (Italie) en 2019.

  • Ses trois compositeurs préférés
    Dvořák, Chostakovitch, Debussy
  • Son projet musical
    Obtenir son DEM en même temps que le baccalauréat en 2022, se perfectionner dans le cadre de stages et d’académies et développer des projets en musique de chambre.
  • Un souvenir musical marquant
    Un stage de musique baroque à Pontlevoy à l’été 2015, consacré à des extraits de The Fairy Queende Henry Purcell. Un très beau séjour, où elle aimait se lever pour faire de la musique toute la journée, jusqu’au concert final, accueilli avec beaucoup d’enthousiasme. C’était la première fois qu’elle participait à un stage et ce fut un des plus mémorables.
  • Ce que ce violoncelle a changé pour elle
    « Ce très bel instrument me permet de développer le son du violoncelle et de faire de plus grands contrastes avec les caractères, les nuances… J’ai travaillé récemment une œuvre contemporaine divisée en 4 parties très différentes de par leur mode de jeu, leur caractère… Grâce au violoncelle, ces différences sont bien marquées et donnent plus de profondeur au morceau. Ce violoncelle est également particulièrement adapté pour les œuvres romantiques, avec un son chaud, rond et expressif. Et je suis très honorée de le jouer à la suite d’Iris Guémy, que je connais et qui a été la première à en bénéficier. »