Valentin Delafontaine

  • Études en cours : Cycle Préparatoire à l’Enseignement Supérieur (CPES) au CRR de Paris
  • Professeur : Juliette Salmona
  • Instrument Talents & Violon’celles : un violoncelle Klépal, depuis novembre 2020
  • Mécène : Pénélope Foulquier

Valentin débute le violoncelle à l’âge de 6 ans, à l’École municipale des Arts de Joinville-le-Pont (94), où il étudie avec Sophie Rossé-Kalinine, Benoît Aime, puis Juliana Laska.

En 2018, il remporte le 1er prix au concours « Prodige Art, Vatelot-Rampal », et intègre le CRR de Paris dans la classe de Juliette Salmona. En 2020, il y obtient son DEM. Parallèlement, Valentin étudie la direction de chœur et le chant lyrique. Depuis 2019, il est ténor au Chœur de l’Orchestre de Paris. Musicien polyvalent, il s’intéresse à l’orgue, et devient organiste de la paroisse de Joinville-le-Pont.

Valentin multiplie les projets d’ensemble, ce qui lui a permis de se produire dans de grandes salles parisiennes : Radio-France, Philharmonie de Paris, églises de la Madeleine, Saint-Étienne-Du-Mont, Saint-Louis-en-l’Île, etc. À travers les nombreux stages qu’il a effectués, il a bénéficié des conseils de Frédérique Aronica, Philippe Bary, Marie-Thérèse Grisenti, Ophélie Gaillard, Cyrille Lacrouts, Marie-Paule Milone, Jérôme Pernoo, Annie Zakine-Cochet…

  • Ses trois compositeurs préférés
    Bach, Brahms, Tchaïkovsky.
  • Son projet musical
    Devenir un musicien complet : explorer, découvrir, continuer de s’émerveiller et de s’épanouir dans la musique, tant dans l’interprétation que dans la transmission.
  • Un souvenir musical marquant
    Le jour où il a joué pour la première fois en soliste avec orchestre. C’était le Nocturne de Tchaïkovsky. Parvenir à émouvoir la salle, et surtout ses professeurs, fut pour lui un moment inoubliable et la plus belle des récompenses !
  • Ce que ce violoncelle a changé pour lui
    « Ce violoncelle offre une excellente projection du son et une très belle richesse de timbres, ce qui va me permettre d’approfondir ma recherche sonore et musicale, et de continuer de m’épanouir dans mon travail instrumental au quotidien. »