Jérémy Chaud

Jérémy Chaud a appris son métier de luthier à l’école de Mirecourt dans les Vosges. Au cours de sa formation, il a beaucoup voyagé à la rencontre de luthiers, de musiciens et d’instruments qui ont inspiré son travail. C’est ainsi qu’entre 2000 et 2003, il effectue des stages auprès de Patrick Robin, Frank Ravatin, Dario Segala (Italie), David Rattray (Angleterre), Charles-Luc Hommel et Jules Azzy. Il travaille ensuite pendant trois ans dans l’atelier d’Olivier Pérot à Montréal, qui le forme aux techniques de la restauration des instruments.
Il ouvre son propre atelier à Marseille en 2007 et se consacre à la fabrication des violons, des altos et des violoncelles. Il s’intéresse tout particulièrement à la recréation de montages baroques et classiques. Il est récompensé en décembre 2012 par le premier prix « Coup de cœur » décerné par Franco Simeoni au concours de violoncelle baroque de Paris.
En 2015, il recrée son atelier de lutherie dans les Alpes de Haute-Provence, à Forcalquier.