Rafaèl Arreghini

  • Études en cours : Cycle de perfectionnement au CRR d’Aix-en-Provence
  • Professeur : Guillaume Rabier et Frédéric Lagarde
  • Instrument Talents & Violon’celles : un violoncelle de Sylvain Tournaire, depuis octobre 2020
  • Mécène : Jean-Marc Granet-Bouffartigue

Rafaèl commence le Violoncelle dès l’âge de 5 ans avec Claire Rabier à l’école de musique de Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône). Il rejoint en 2010 le CRR d’Aix-en-Provence, où il poursuit son apprentissage auprès de Guillaume Rabier. Parallèlement, il reçoit depuis plusieurs années l’enseignement complémentaire de Frédéric Lagarde, Annie Cochet et Raphaël Pidoux. Il obtient son DEM en 2019 avec la mention très bien et les félicitations du jury.

En 2014 et 2016, Rafaèl remporte un premier prix et premier prix spécial au concours international Flame (Paris), et un premier et deuxième prix au concours Violoncellenseine (Paris). Il reçoit en 2017 le prix Gabriel Dussurget du Jeune Espoir.

Rafaèl a participé aux master class données par Ophélie Gaillard, Gauthier Capuçon, Edgar Moreau, le Trio Wanderer et le compositeur Eric Tanguy dans le cadre des éditions 2014, 2015, 2017 et 2018 du Festival de Pâques d’Aix-en-Provence. Il a vécu sa première expérience de soliste dans le cadre d’une master class d’Emmanuelle Bertrand lors du Festival de Violoncelle de Beauvais en 2017.

  • Ses trois compositeurs préférés
    Bach, Schumann, Prokofiev
  • Son projet musical
    Poursuivre son apprentissage dans un grand conservatoire européen, vivre (de) la Musique et la transmettre.
  • Un souvenir musical marquant
    Un concert de Yo-Yo Ma jouant les suites de Bach à l’occasion du festival de Pâques à Aix-en-Provence.
  • Ce que ce violoncelle a changé pour lui
    « Je jouais jusqu’à maintenant sur un bon violoncelle d’étude mais sa sonorité manquait un peu de puissance. Le violoncelle réalisé par Sylvain Tournaire, bien que récent, possède déjà un son très riche et chaleureux ; c’est donc stimulant de chercher de nouvelles sonorités sur cet instrument et je remercie mon mécène de m’avoir donné cette belle opportunité. »