Virginie Kimpe

Une jeune fille de quinze ans choisit, avec l’aide de son professeur Roger Vannier, un violoncelle de Luc Muselet, copie d’un modèle de Paul Bailly (1844-1907). Elle étudie le violoncelle au Conservatoire de Lille et l’atelier du luthier est tout près. Il a accepté qu’elle lui rende visite régulièrement et a eu la chance de voir l’instrument prendre forme sous ses yeux.

Cette jeune fille, c’est Virginie Kimpe. Après un Bac D, elle met de côté son violoncelle pour se consacrer à ses études supérieures mais le retrouve avec plaisir plus de trente ans après et reprend des cours avec Guillemette Hueber. Cependant, elle choisit d’acquérir un violoncelle 7/8e, taille qui lui convient mieux, et délaisse à nouveau son instrument de jeunesse.

C’est au cours des masterclass données par Marc-Didier Thirault à l’Académie musicale d’Amboise que Virginie rencontre plusieurs jeunes violoncellistes bénéficiant de prêts de Talents & Violon’celles : Bo Geun Park, Pauline Letombe, Elsa Lemoine, Emma Derosier. « Je les ai vu travailler comme des acharnés douze heures par jour ! J’ai aussi constaté tout le soin qu’ils portaient à leur instrument de prêt. Je me suis alors renseignée sur Talents & Violon’celles, et il m’est apparu comme une évidence que mon Muselet devait bénéficier à des jeunes comme eux au lieu de dormir dans sa boîte ! », souligne Virginie, qui décide de confier son instrument à l’association en 2021.

« J’ai le bonheur de jouer sur un instrument de qualité qui m’appartient, et ces jeunes en sont privés car la qualité a un prix élevé. Non seulement l’association leur prête des instruments à la hauteur de leur talent, mais elle leur permet aussi d’en changer, c’est une grande chance pour eux. Je suis vraiment ravie de contribuer. »