Antoine Lescombe

Antoine Lescombe crée des violons, des altos et des violoncelles dans l’esprit des maîtres italiens des XVIet XVIIIesiècles qu’il admire et qu’il réinterprète, au service du son… et des musiciens !

Son rêve ? Être un collègue luthier d’Amati, de Guarneri ou de Stradivari. Faute d’être né au XVIIeou au XVIIIsiècle en Italie, mais au XXsiècle (1980) en Gironde, Antoine Lescombe inscrit son travail dans cette lignée exigeante, ce qui passe aussi par un travail de recherche actif : visite de musées, étude d’instruments originaux, des traces de coups d’outils, mais aussi étude des instruments utilisés actuellement par les musiciens, et échanges incessants avec les artistes. Tel un musicien baroque qui choisit sa façon de jouer une partition après moult recherches, il s’approprie et réinterprète le travail des maîtres luthiers pour créer des violons d’aujourd’hui.

Le violoniste qu’il est alors se rend très vite compte que ce qui le passionne dans le violon, c’est davantage l’instrument et le son qu’il produit : « Je voulais comprendre comment le son naissait et en être à l’origine. Si je n’avais pas été luthier, j’aurais peut-être choisi ingénieur du son. » Il aime échanger avec les musiciens, leur faire essayer ses dernières créations.

Ses altos ont reçu trois « Coups de Cœur » au concours Viola’s 2009 (par Bruno Pasquier, Christophe Gotting et le vote en ligne) et un prix à Viola’s 2012. Il est lauréat de VioloncellenSeine 2016.

Instrument T&V

  • Violoncelle inversé fabriqué en collaboration avec Savine Delaporte, Joël Klépal, Antoine Lescombe et Virginie Pezet-Berton lors du Festival de la Grange de Meslay en juin 2019.
  • Appartenant à Talents & Violonc’elles.
  • Bénéficiaire : Soni SIECINSKI